Grès – Calcaire – Marne – Dolomie

8,5 km

Fraissinet-de-Fourques – Col du Perjuret – Nîmes -le-Vieux

Le dépliant "l'histoire des roches et des paysages en Cévennes" - 2,90 €/5 €

Les sites sont extraits du dépliant « histoire des roches et des paysages en Cévennes » qui explique la géologie des Cévennes et présente une carte des lieux accessibles en voiture pour observer les traces de cette histoire.

La montée de Fraissinet-de-Fourques au col du Perjuret, puis vers Nîmes-le-Vieux montre une succession de roches sédimentaires, des grès, des marnes, des calcaires et des dolomies. Elle témoigne de l’arrivée progressive d’une mer chaude et peu profonde, il y a 250 millions d’années, sur une vaste plaine de schiste, résultat de l’érosion intégrale de la chaîne de montagnes hercynienne. Sa faible profondeur et sa température élevée permettent la formation de calcaires qui se déposent en couches durant plus de 100 millions d’années.

De Fraissinet-de-Fourques, en montant vers le col du Perjuret, puis en nous dirigeant vers Nîmes-le-Vieux, nous observons les roches provenant des couches sédimentaires déposées au fond de la mer, des plus anciennes (Hettangien) vers les plus récentes (Bathonien).

Les schistes très altérés

Les schistes vers Fraissinet-de-Fourques s’effritent et ont une couleur lie-de-vin. Ces schistes étaient à l’affleurement il y a 250 millions d’années, suite à l’érosion de la chaîne hercynienne. Ils ont été soumis à une altération intense sous des conditions tropicales. Ils forment le socle sur lequel est venue s’installer progressivement la mer.

Les grès du Trias

Au-dessus, des grès forment la base du Causse. Il témoignent des sables d’une vaste zone de deltas qui s’étendaient sur toute la région des Cévennes, de 245 à 200 millions d’années. Les éléments érodés des faibles reliefs alentour se déposaient dans des eaux saumâtres peu profondes.

Les calcaires et dolomies de l’Hettangien

Les calcaires et dolomies observés sur les grès se sont formés il y a 200 millions d’années, au Jurassique. Le secteur était un vaste domaine composé de marais maritimes et de lagunes et des sédiments boueux se déposent pour former ces calcaires. Les périodes d’assèchement de ces marais ont permis de conserver localement les traces de pas des dinosaures, habitants de l’époque, comme à Saint-Laurent-de-Trèves. Puis, une mer peu profonde envahit progressivement la région.

Les marnes du Toarcien

Les marnes du Toarcien sont des roches meubles et friables, gris bleuté à noir, et très riches en fossiles marins : bélemnites (ancêtres de la famille des seiches), gastéropodes, lamellibranches, lys de mer et ammonites pyriteuses. Elles se sont formées, il y a 180 millions d’années, alors que la mer a envahi la région. Le niveau de la mer s’est élevé légèrement jusqu’à une centaine de mètres, le calcaire peine à se former et des vases calcaires et argileuses noires se déposent donnant les marnes.

Entre 180 et 135 millions d’années, la région est devenue une vaste zone littorale de lagunes et de vasières envahies par une mer chaude, peu profonde, riche en animaux marins, propice à la formation de calcaires fossilifères et de dolomies. Au fil du temps, les sédiments vont s’accumuler donnant les roches suivantes :

Les calcaires noduleux de l’Aalénien

Ils sont gris bleuté et contiennent des formes ovoïdes formées d’autres calcaires. Ils sont riches en fossiles de mollusques, brachiopodes et ammonites.

Les calcaires et dolomies du Bajocien,

Les calcaires à chailles, blancs à gris, en gros bancs, contiennent des nodules de silice (chailles), des petits grains de calcaires d’un millimètre de diamètre (oolithes) et de segments de lys de mer (entroques). Ils sont surmontés par des dolomies cristallines, roses à grisées, se trouvent en gros bancs massifs.

Les calcaires et dolomies du Bathonien

À la base, ce sont des alternances de bancs calcaires blancs et de lits marneux. Cette série très fossilifère contient une faune typique d’un environnement de lagunes et de lacs (gastéropodes, mollusques) ainsi que du bois fossile (lignite) et des empreintes de dinosaures. Au-dessus, des calcaires blancs en plaquettes renferment des fossiles de récifs coralliens et alternent avec de fines dolomies. Enfin, les dolomies grises et caverneuses du Bathonien forment les reliefs ruiniformes caractéristiques des Causses et des falaises de gorges.

Les roches plus récentes formées après le Bathonien n’affleurent plus dans ce secteur, car elles ont été depuis entièrement érodées

Quand la mer se retire…

Vers 135 millions d’années, la rotation de la plaque Ibérie annonce la formation de la future chaîne de montagnes pyrénéo-provençale. La région se soulève et la mer se retire progressivement. De 115 à 90 millions d’années, les terres émergées sont soumises à une altération importante due au climat chaud de l’époque. Enfin, la région est temporairement recouverte par la mer avant d’être définitivement émergée à partir de 70 millions d’années.

L’érosion enlève les calcaires les plus récents, puis le creusement des rivières met à l’affleurement les couches successives visibles sur les flancs des Grands Causses actuels, comme ici pour le causse Méjean.

Succession stratigraphique des roches sédimentaires formées au fond de la mer entre 230 Ma à 150 Ma.

Il y a 250 Ma, la mer envahit progressivement la région.

La géologie pour tous

Ouverture de la Pangée (carte USGS).

La tectonique des plaques

"Sur les épaules de Darwin" d'après Jean-Claude Ameisen

Émission "C'est pas sorcier"  sur la géologie de la France - Partie 1 Les sorciers font parler les cailloux.

Géologie de la France - Partie 1

Émission "C'est pas sorcier" sur la géologie de la France

Émission "C'est pas sorcier"  sur la géologie de la France - Partie 2 Les sorciers en font des montagnes

Géologie de la France - Partie 2

Émission "C'est pas sorcier" sur la géologie de la France

Vidéo sur la stratigraphie -

La stratigraphie

Vidéo expliquant l'histoire et les principes de la stratigraphie.

Pour en savoir plus

Carte géologique des Cévennes schisteuses (feuille à 1/50 000 de Saint-André-de-Valborgne) par Florence Arnaud, 1997.

Références bibliographiques sur la géologie des Cévennes

Découvrez la géologie des Cévennes

Programme 2019

Pour avoir les informations sur les sorties et vous inscrire, vous devez télécharger le fichier PDF ci-dessus sur votre ordinateur. Vous pourrez alors soit vous inscrire, renvoyer le PDF par mail et payer en ligne, soit imprimer le document, le remplir et le renvoyer accompagné du chèque à l'adresse indiquée. 

Sentier géologique de Barre-des-Cévennes: Vue sur le Causse

Le sentier géologique de Barre-des-Cévennes

Fiche détaillée du sentier de Barre-des-Cévennes.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Sentier géologique de Ruas

Le sentier géologique de Ruas

Fiche détaillée du sentier de Ruas.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Le sentier géologique du Col Saint-Pierre

Le sentier géologique du Col Saint-Pierre

Fiche détaillée du sentier du Col Saint-Pierre.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Le sentier de Florac

Le sentier géologique de Florac

Fiche détaillée du sentier de Florac.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Couverture du guide géologique des Cévennes

Le guide géologique des Cévennes

par Florence Arnaud, Dr en géologie, 2017

En version numérique uniquement – PDF - 6,5 €

Le sentier de Fraissinet-de-Fourques

Le sentier géologique de Fraissinet-de-Fourques

Fiche détaillée du sentier de Fraissinet-de-Fourques.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Dépliant sur l'histoire des roches et des paysages en Cévennes

Dépliant sur l'histoire des roches et des paysages en Cévennes

Version papier - 5 € -

version numérique (PDF)- 2,90 €

Demander une formation

 

Histoire géologique des Cévennes

Demander une conférence

 

Histoire géologique des Cévennes

Articles sur le même thème