Les menhirs des Bondons sur le mont Lozère – Leur implantation et leur signification – La carrière d’extraction

Frise chronologique de l'INRAP

Préhistoire – mégalithe

6 km – 200 m de dénivelé
1/2 journée

Les Bondons

Circuit facile
Balisage PR en jaune
Niveau scientifique facile

Départ – Au parking du sentier des menhirs, sur la D35, entre le col de Montmirat et la route des Bondons.

La fiche du sentier - 2,40 euros -

Pour avoir tous les détails sur la randonnée des menhirs des Bondons, procurez vous la fiche détaillée .

> Espace membres

 
Youri Defrance enregistrera son nouvel album "Ley Lines Blues" les 13 et 27 novembre 2023 aux Bondons. Réservation obligatoire.

ÉVÉNEMENT ARTISTIQUE

Youri Defrance enregistrera son nouvel album “Ley Lines Blues” les 13 et 27 novembre 2023 aux Bondons. Réservation obligatoire.

Le petit causse calcaire des Bondons constitue la deuxième concentration de mégalithes en Europe après Carnac en Bretagne. Il comprend environ 150 menhirs, la plupart redressés, 3 dolmens et 30 tertres ou vestiges d’habitat. La plupart sont en granite prélevé à plusieurs centaines de mètres du site. Le matériel livré par les sépultures indique une utilisation depuis l’âge du Bronze jusqu’à l’époque romaine.

 

– La carrière d’extraction vue du ciel – 

Cet article a été réalisé avec l’aide de Ghislaine Marcon du Groupe alésien de recherche archéologique (GARA) et de Frédéric Bertho, réalisateur de la vidéo sur « L’enigmatique menhir de Mr Carteirac » sur la chaîne YouTube « Ces portes qui donnent ».

Qu'est-ce qu'un menhir ?

Un menhir est un mégalithe, qui vient du grec « mega » qui veut dire grand et « lithos » qui veut dire pierre. C’est une pierre isolée (monolithe), dressée à la verticale, généralement taillée par l’homme qui est souvent un élément d’un système plus élaboré : jalon, alignement, monument.

Quelle est la signification des menhirs ?

En l’absence de mobilier ou d’ossements, leur signification reste méconnue. On évoque diverses hypothèses :

  • une fonction de repère géographique : indication de chemins ou de pistes, bornages ou limites de territoire,
  • une fonction de repère astronomique,
  • une relation au sacré, au prestige, au pouvoir, à la mort,
  • un rôle pour des cultes liés à la fertilité.

Les menhirs des Bondons majoritairement en granite ont été acheminés sur plusieurs centaines de mètres, pour être posés sur le petit causse calcaire des Bondons. Cet effort atteste de l’importance de ces monuments pour les habitants de l’époque ainsi que des lieux où ils sont localisés. Les études sur les menhirs de la Limagne montrent qu’ils ont été disposés proches des habitats de l’époque, d’où l’hypothèse de marqueurs du territoire et de signes visuels des menhirs comme repères dans le paysage.

De quand datent les menhirs ?

Leur âge est souvent non déterminé en l’absence de mobiliers et d’ossements. En Cévennes, aucun menhir n’a été daté directement. Un menhir vers l’Aigoual a été réutilisé dans un coffre daté à la fin de l’âge de Bronze et est donc antérieur. Des tessons d’un vase de l’âge du Fer ont été trouvés au pied d’un menhir des Bondons indiquant que son âge est antérieur à cette époque. Plus généralement, l’âge des menhirs est estimé par la proximité des dolmens datés et est attribué aux premières communautés agro-pastorales qui s’installent dans la région. Sur le mont-Lozère leur présence est attestée au Néolithique Final, il y a 3000 ans avt J.C. La présence de menhir est souvent associée à une toponymie : peyre, pierre plantée, tombe.

Les menhirs des Bondons

La Cham des Bondons est un petit causse calcaire à 1200 m d’altitude en moyenne, qui s’étend sur l’extrémité ouest du mont-Lozère. Il est constitué de calcaire du jurassique déposé il y a 200 millions d’années environ au fond d’une mer chaude et peu profonde. Le ravinement des eaux superficielles délimite des croupes descendantes orientées nord-sud. Mais la plupart de l’eau s’est infiltrée dans le calcaire et a formé un karst à la limite avec le granite.

Ferdinand André, archiviste de Lozère, décrit pour la première fois les menhirs et dolmens sur le plateau des Bondons il y a plus de 100 ans. En 1940, le docteur Charles Morel publie un inventaire descriptif détaillé. En 1959, 154 menhirs sont signalés, mais une cinquantaine ont disparu ou ont été détruits depuis 1918. À partir des années 80, le PNC entreprend une opération de sauvegarde et de restauration de ce qui constitue la deuxième concentration de menhir en Europe après Carnac. 21 menhirs du groupe 1 de la Fage, entre la pierre des 3 paroisses et les Combettes, sont relevés entre 1982 et 1983 et le dolmen des Combes est consolidé. Certains de ces monolithes sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Les menhirs en granite extraits du mont Lozère ont été transportés quelques centaines de mètres plus loin sur le petit plateau calcaire. Leur taille va de 1,5 à 6 m de haut (hauteur très importante pour des menhirs des Cévennes), ils sont isolés ou alignés ou en petits groupes évoquant des cercles de pierres. La plupart des menhirs des Bondons ayant été redressés on ne connaît pas leur orientation originale. L’effort pour acheminer ces menhirs atteste de l’importance de ces monuments et du lieu des Bondons pour les habitants de l’époque.

Bibliographie sur les menhirs des Bondons

  • Boutin J.Y. 1990 – Le tumulus I des Combes, Les Bondons (Lozère). Bull. soc. préhist.française, 87-4, pp. 123-126.
  • Cord 1902 – Une station néolithique en Lozère, Bull. Soc. Agr. Sc. Et Arts du département de la Lozère, 2e partie, pp1-10.
  • Fages G. 1988 – La route de l’uranium et la préhistoire des Bondons. Revue du Gevaudan, des Causses et des Cévennes p7-31.
  • Fages G. 1991 – Les menhirs des Bondons, Lozère, restauration 1991, 13 p.
  • Guilaine J. 1998 – Au temps des dolmens, « Éditions Privat », 166p.
  • Morel C. 1940 – Les menhirs de la région des Bondons, Bulletin de la société des lettres, sciences et arts de la Lozère pp 65-79.
  • Morel C. 1959 – Les menhirs et les alignements dans la région des Bondons (Lozère) , Actes du congrès préhistoriques de France, Monaco, pp 888-903.
  • Peyre : Notes manuscrites de Ferdinand André p 211.

Pour illustrer cet article, nous vous présentons les menhirs des Bondons qui constitue l’une des plus importantes concentrations de menhirs en Europe.

La pierre des trois paroisses et ses menhirs

De part et d’autre du sentier, des petits menhirs de granite jalonnent la crête en calcaire. Leur composition en granite montre qu’ils ont été déplacés sur plusieurs centaines de mètres, puis dressés sur le petit plateau calcaire des Bondons. Sur la gauche, les puechs d’Allègre et de Mariette, buttes de marnes grises fossilifères, se dessinent dans le paysage. Au loin on voit Florac, le causse de Sauveterre au premier plan, puis le causse Méjean au second plan. La pierre des trois paroisses est un magestueux menhir autour duquel semblent s’inscrire une quinzaine de menhirs formant deux cercles concentriques. Une hache polie a été découverte à proximité du menhir. Des silex et chailles taillés et des débris de poteries signalent l’existence d’un campement contemporain de la sépulture sous dolmen. Les tertres voisins présentent un mobilier de l’âge du fer et les restes incinérés d’un individu.

Le dolmen des Combes

Le dolmen des Combes est inséré dans un tumulus de 10 mètres de diamètre dans le calcaire, fait de pierre parfois volumineuse à laquelle se mêle un peu de cailloutis terreux. C’est un mégalithe funéraire dont la sépulture contient des perles de parure, une pointe de flèche caractéristique de la culture des Treilles, des tessons de vases cannelés attribués au Bronze final et les restes d’individus incinérés. Le dolmen a fonctionné entre 2500 et 2200 ans avt J.C. puis ré-ouvert au début du dernier millénaire avt J.C. pour introduire les restes d’une incinération.

Les menhirs de Chabusse

Au replat de Chabusse, trois beaux menhirs et un petit menhir incomplet marquent le paysage. La fosse d’implantation du menhir le plus à l’ouest a livré 4 tessons d’un petit vase de l’âge du fer. Une grande hache en granite polie a été trouvée près d’un menhir, ainsi que divers silex taillés et 4 pointes de flèches. Un grand tumulus circulaire de 15 m de diamètre a livré des restes humains associés à de la faune (cheval, canidé, petits carnivores). Le matériel archéologique associé va de l’âge du Bronze à l’époque romaine.

Les Combettes

Les Combettes sont situées sur le granite. Dans le four banal du hameau, vous découvrirez une exposition sur la préhistoire des Cévennes.

La Combe des cades

La Combe des cades possède des tourbières alcalines sur sols calco-granitiques, au niveau du contact entre le calcaire et granite. Ce type de tourbière, extrêmement rare, présente une biodiversité exceptionnelle. Une flore adaptée qui aime le calcaire se développe, riche en orchidée telles l’épipactis des marais ou l’orchis punaise. En remontant vous retrouvez le calcaire.

Les menhirs dans la forêt

A l’intersection des chemins, trois menhirs sont visibles, prenez à droite. Vous traversez une pinède. En remontant vous observez un menhir sur la droite dans la forêt. Puis un beau menhir au niveau d’un petit col et plus loin un menhir en grès. Avant d’arriver à la route, tournez à droite puis rejoindre le parking.

Pour découvrir la randonnée « Les menhirs des Bondons », procurez-vous la fiche détaillée du sentier (1/2 journée).

 

> Espace Membres

 

La sortie du 21 octobre 2023

Dès la veille, certains d’entre nous étaient déjà sur place au gîte de la Fage. Au petit matin, nous étions 16 à nous retrouver dans une atmosphère brumeuse pour explorer les mystérieux mégalithes des Bondons.

Après une présentation succincte du site, nous découvrons la Pierre des Trois paroisses et son tumulus à proximité. Un peu plus bas, le dolmen des Combes renferme une chambre sépulcrale du Néolithique final, formée de deux larges plaques de calcaires. Ces dalles de calcaires imposantes montrent que le choix d’utiliser du granite pour la fabrication des menhirs est intentionnel et ne résulte pas d’une absence d’affleurements propices sur place. Plus bas, au replat, trois menhirs sont implantés. La présence d’un bracelet en plastique au pied de l’un d’eux nous permet de discuter avec humour la délicate problématique de datations des menhirs. L’un des menhirs ayant livré des tessons d’un vase de l’âge du fer, son âge est antérieur à cette époque. Plus généralement, l’âge des menhirs est estimé par la proximité des dolmens datés et est attribué aux peuples néolithiques sédentarisés. Sur le mont Lozère, leur présence est attestée, il y a 3000 ans avt J. C.

Arrivés aux Combettes, nous découvrons l’exposition dans le four banal et pique-niquons. Puis nous reprenons le circuit dans la Combe des Cades. Nous remontons à travers la forêt où sont parsemés plusieurs menhirs dont le dernier est en grès.

De retour aux voitures, nous étudions les cartes géologiques pour observer où affleurent le granite et le grès utilisés dans les menhirs. Si le granite se trouve à proximité du site, il n’en est pas de même du grès qui ne s’observe qu’à une dizaine de kilomètres, cependant ce menhir n’ayant jamais été décrit dans la littérature, nous nous interrogeons s’il est contemporain des autres menhirs.

Puis nous décidons d’aller explorer la présumée carrière de menhir. C’est un chaos granitique composé d’un massif de granite altéré, traversé par deux réseaux de fractures perpendiculaires. Au niveau des fractures, l’eau infiltrée a altéré le granite formant des bords arrondis. Ainsi les blocs prédécoupés, prétaillés peuvent être directement arrachés pour être transportés et dressés en menhirs. Un bloc clairement coupé montre une trace de tir de mine indiquant que cette carrière a servi jusqu’à des temps bien modernes. Si les menhirs des Bondons gardent une grande partie de leur mystère, cette sortie vivifiante nous a permis de mieux comprendre le rôle de l’altération naturelle du granite avant l’extraction et leur utilisation pour les menhirs.

La vidéo de Frédéric Bertho

L’enigmatique menhir de Monsieur Carteirac

Frédéric Bertho

Frédéric Bertho

Randonneur et passionné d'Histoire depuis toujours, Frédéric Bertho n'a de cesse de rechercher, lors de ses pérégrinations, le sens de ce qu'il observe. Partant du principe que rien n'existe au hasard, il s'attache à redécouvrir l'histoire de ceux qui ont participé à la création de notre environnement actuel, et partage désormais le fruit de ses recherches sur sa chaîne YouTube "Ces portes qui donnent"...
Qui donnent vers quoi d'ailleurs ?
C'est justement là que l'aventure commence.
Logo de l'INRAP, l'Institut national de recherches archéologiques préventives

INRAP

Le site de l'Institut national des recherches archéologiques préventives
Logo du site sur la préhistoire hominides.com

HOMINIDES.COM

Un site consacré à la préhistoire
Logo de la société préhistorique française

Société préhistorique française

Site de la société créé en 1904

La préhistoire pour tous

Émission "C'est pas sorcier" sur les hommes préhistoriques
Émission "C'est pas sorcier" sur la bipédie
Émission "c'est pas sorcier" sur "Lucy, Néandertal, Cro-magnon"
Émission "c'est pas sorcier" sur le "Néolithique, un tournant pour l'humanité"
Émission "C'est pas sorcier" sur les hommes de Néandertal

Émission "C'est toujours pas sorcier" sur "La grotte Chauvet: l'origine de l'art"

Les sciences de l'archéologie

Le travail de l'archéozoologue, Ginette Auxiette, Film INRAP 5'34"

Pour en savoir plus sur la préhistoire

Sur les traces de l'humanité

"Chasseurs de cavernes" de Laurent Bruxelles

Émission radio sur France-culture "Carbone 14" - 2017 - 30 mn

L'homme de Néandertal

L'homme de Néandertal

Conférence du 14 juillet 2021 par Silvana Condemi, chercheuse au CNRS, 43 mn, tout public

Néandertal, dans les pas d'une autre humanité

Fim de David Geoffroy,2022, 52 mn

Quelle créature est donc Néandertal ?

Entretien du 12 juillet 2022 avec Ludovic Slimak - Chercheur CNRS - sur l'homme de Néandertal - 1h56'  

Néandertal, tisseur de cordes

Conférence du 5 avril 2021 par Marie-Hélène Moncel - Chercheuse CNRS - 43 mn - Niveau expert

Homo sapiens en Europe il y a 46 000 ans

Conférence du 27 juin 2022 au musée de l'homme
Jean-Jacques Hublin, prof. au collège de France

Néandertal : Portrait caché

Émission du 10 mai 2023 sur France Culture, La science CQFD avec Ludovic Slimak et Amélie Vialet - 58 mn

Sapiens et Néandertal : les brins croisées

Émission du 23 septembre 2023 sur France culture
Évelyne Heyer, prof. anthropologie génétique au muséum national d'Histoire naturelle - 32 mn

Ainsi meurent les néandertaliens

Émission Carbone 14 du 1 juillet 2023 sur C14 de France culture
Ludovic Slimak, chercheur CNRS - 30 mn

Le Néolithique

Le Néolithique de Jean Guilaine

Émission radio sur France-culture "Le salon noir" - 2015 - 30 mn

Le Néolithique : le voyage sans retour ? de Fanny Bocquentin, CNRS

Émission radio sur France-culture "Carbone 14" sur le Néolithique dans le croissant fertile - 29 mn

La méditerranée dans "la longue durée" de Jean Guilaine

Émission radio sur France-culture "Carbone 14" sur le Néolithique - 2018 - 29 mn

Carnac, sur les traces du royaume disparu

Film 92 mn sur les menhirs de Carnac

Le rapport à l'animal

Animal : Une expo de bête(s) !

Une exposition sur le lien de l'homme à l'animal réalisée par les élèves-conservateurs de l'Institut National du Patrimoine

L'art pariétal

L'art des cavernes en action - Tome 1 - Les animaux : modèles Aspect, locomotion, comportement – Marc Azéma - ed Errance

L’art des cavernes en action – Tome 1

Les animaux : modèles Aspect, locomotion, comportement – Marc Azéma - ed Errance 2009

Jean-Loïc Le Quellec, d'après une pré-histoire vraie

Émission du 17 février 2023, La Science CQFD dans France-culture par Jean-Loïc Le Quellec, antropologue au CNRS - 58 mn

L’art des cavernes en action – Tome 2 -

L’art des cavernes en action – Tome 2

Les animaux figurés - Animation et mouvement, l'illusion de la vie - Marc Azéma - edt Errance 2021

Préhistoire et mythologie

Émission du 23 avril 2016, Le salon noir avec Jean-Loïc Lequellec, antropologue au CNRS - 26 mn

Pré-cinéma: origines paléolithiques de la narration graphique

Conférence du 26 novembre 2020 à Objectif 3D par Marc Azéma, Préhistorien  - 1 h 38 mn

Quand Homo Sapiens faisait son cinéma

Documentaire ARTE, 2016 par Marc Azéma et Pascal Cuissot, 53 mn

Lascaux saison 4 : un art quasi mort et très enterré

Émission France-culture, LSD la série documentaire, 2016

Comment la grotte Chauvet a changé notre regard sur l'art paléolithique ?

Conférence du 12 décembre 2022 au Musée de l'Homme par Carole Fritz, archéologue CNRS  - 1 h 35 mn

Ouvrages et synthèses sur la préhistoire

Homo-sapiens, l'humanité en partage - Hors-série Le Monde/ La Vie sept 2022

Homo-sapiens, l'humanité en partage

Hors-série Le Monde/ La Vie sept 2022
Livre Néandertal nu de Ludovic Slimak (2022)

Néandertal nu

Ludovic Slimak, 2022, edt Odile Jacob - 240p.

Livre La seconde naissance de l'homme - Le Néolitique - Jean Guilaine - 2015

Au temps des dolmens

Jean Guilaine - 1998 - edt Privat - épuisé

Livre Le dernier Néandertalien de Ludovic Slimak (2023), édition Odile Jacob, 304 p

Le dernier Néandertalien

Ludovic Slimak, 2023, edt Odile Jacob - 304 p

Livre La seconde naissance de l'homme - Le Néolitique - Jean Guilaine - 2015

La seconde naissance de l'homme - Le Néolitique

Jean Guilaine - 2015, edt Odile Jacobs, 200 p.
Livre La seconde naissance de l'homme - Le Néolitique - Jean Guilaine - 2015

Néandertal, mon frère

Silvana Condemi et François  Savatier - 2019 (version originale 2017), edt Flammarion poche, 246 p.

Livre sur les premières sociétés agropastorales du Languedoc méditerranéen. Le Taï (Remoulins-Gard) Sous la direction de Claire MANEN Toulouse, Archives d’Écologie Préhistorique, 2022, 2 volumes, 922 p.

Les premières sociétés agropastorales du Languedoc méditerranéen. Le Taï (Remoulins-Gard)

Sous la direction de Claire MANEN Toulouse, Archives d’Écologie Préhistorique, 2022, 2 volumes, 922 p.

La préhistoire en Cévennes

Logo du musée archéologique d'Alès, le Colombier

Musée du Colombier

Le musée archéologique d'Alès
La replique de la grotte Chauvet, son art pariétal, sa galerie de l'Aurignacien et son musée

La grotte Chauvet 2

La réplique de la grotte Chauvet et son parc

Musée préhistorique de l'aven d'Orgnac

Musée d'Orgnac

Le musée préhistorique de l'Aven d'Orgnac

Éléments de bibliographie

Randonnées à pied

Préhistoire des Cévennes

Le coffre de Galta - Saint-Germain-de-Calberte.

Randonnée des Rocs de Galta "sur les traces préhistoriques"

Randonnée sur le thème de la pierre et de la préhistoire - 6 km, dénivelé : 200 m - Départ au village vacances de Saint-Germain-de-Calberte
Randonnée sur les coffres néolithiques du Mortissou (Vallée du Galeizon, Saint-Martin-de-Boubaux)

Randonnée "Les coffres néolithiques du Mortissou"

Randonnée sur le thème des coffres préhistoriques - 10 km, dénivelé : 350 m - Départ sur D54

Randonnée des menhirs des Bondons

Randonnée des menhirs des Bondons

Randonnée sur le thème des menhirs - 6 km, dénivelé : 200 m - Départ sur D35

Espace Membres

 

 

 

Vous aimez decouverte-cevennes.fr !

Adhérez et rejoignez nous !