Le 29 janvier 2011, les scientifiques des laboratoires de Géosciences et Hydrosciences de Montpellier 2 lançaient un communiqué pour informer et éclairer le débat sur le problème du gaz de schiste. Cet article résume les principaux points de ce communiqué, explique ce qu’est le gaz de schiste, où se trouvent les gisements, comment on l’extrait et qu’elles sont les conséquences de cette extraction sur l’environnement.

 

L’exploitation du gaz de schiste est l’une des réponses à la forte demande énergétique mondiale. Ces exploitations étaient considérées, jusqu’à présent, non rentables soit en raison des coûts de production, soit pour le risque environnemental qu’elles engendrent. En effet, le gaz de schiste est emprisonné dans la roche mère qui est à l’origine du gaz. Il est difficile à extraire contrairement aux gisements conventionnels où les hydrocarbures sont libérés de la roche mère et accumulés dans des couches supérieures. Ainsi, pour extraire le gaz de schiste il faut fracturer la roche mère, en injectant d’énormes quantités d’eau sous pression avec du sable et 0,5 à 2% d’adjuvants chimiques, dont certains sont très toxiques.

 

Après les USA et le Canada, l’Europe et la France commencent à s’intéresser à ce potentiel. Le Sud de la France est concerné , particulièrement le Languedoc-Roussillon. Il y a actuellement 8 permis d’exploration contigus sur les départements de l’Aude, de l’Aveyron, l’Hérault, le Gard, la Lozère, l’Ardèche et la Drôme accordés pour des périodes de 2 à 5 ans (voir carte). Les terrains sont des roches sédimentaires et ne concernent pas les zones de granite et de schiste (contrairement à ce que le terme « gaz de schiste » laisserait penser !), dont les roches plus anciennes ne présentent aucun potentiel pétrolier, ni en surface, ni en profondeur. Dans le sud de la France, le gaz de schiste se trouve dans :

– les marnes du Toarcien (il y a 180 Ma), couches de roche meuble grise, à la base des Causses, connues pour leur richesse en fossiles. On retrouve ce niveau sous les Grands Causses mais aussi jusqu’à 5 km de profondeur sous les garrigues gardoises et la vallée du Rhône.

– les sédiments lacustres de l’Autunien (il y a 280 Ma) qui affleurent dans la région de Lodève, que l’on retrouve sous les Causses et sous les garrigues au NE de Montpellier.

– les gisements de charbon déjà bien connus du Gard et de l’Hérault

– des marnes et calcaires de l’Oligocène (il y a 30 Ma) qui existent autour de St Jean de Maruéjols, dans la basse vallée de l’Hérault et de l’Aude et en Camargue.

 

Toutes ces roches se trouvent dans des zones déformées, fracturées et dont la plupart renferment des nappes d’eau souterraines importantes et très vulnérables aux pollutions. Ces nappes alimentent 50 % de la population du territoire concerné.

 

L’exploitation des gaz de schiste engendre des problèmes environnementaux très importants, bien connus aux USA et au Canada :

1 – L’exploitation des gaz de schiste nécessite la disponibilité de volume d’eau considérable (10 000 à 20 000 m3 d’eau par forage) pour fracturer la roche qui sera ponctionnée aux ressources en eau disponibles (nappes phréatiques ou fleuves).

2 – Les eaux potables souterraines peuvent être contaminées par les produits chimiques injectés, ou par des éléments chimiques contenus dans les roches traversées (arsenic par exemple). Ce risque est accru par l’importance des fractures naturelles qui existent déjà dans les roches. Par ailleurs, des milliers de tonnes d’eau contaminée qui remontent des forages doivent être stockés et être à l’abri de toute inondation possible ce qui est particulièrement critique en climat méditerranéen.

3 – Le terrain subit une dégradation liée à cette activité industrielle : pistes, érosion du sol, impact sur les écosystèmes méditerranéens déjà fragilisés, impact paysager, nuisances dues à l’ acheminement du matériel.

4 – Enfin, l’augmentation du trafic routier peut générer une pollution de l’air,

 

Dans notre secteur, l’extraction de gaz de schiste aura un impact sur l’environnement d’autant plus important qu’il concerne des sites géologiques vulnérables, sous climat méditerranéen. Mais surtout il génère un vrai problème de santé publique comme le révèle les premiers rapports américains. Il faut également noter que les autorisations de prospections de gaz de schiste coïncident avec une réforme générale du Code Minier, publiée au JO du 25 janvier 2011, visant à simplifier les exploitations minières. Un code particulièrement puissant dès qu’il touche à l’intérêt national.

Devant la mobilisation générale, le premier ministre a annoncé un report des activités de forages en attendant les rapports sur l’impact environnemental. Une affaire à suivre qui nous concerne tous…

L’article original date de Mars 2011

Paysage des Cévennes au Carbonifère, il y a 300 Ma. À cette époque, c’est formé du pétrole, du charbon et du gaz de schiste dans les bassins carbonifères de la Grand Combe et d’Alès. Dessin de Bep Phalip d’après les études de G. Galtier.

Pour en savoir plus

Carte géologique des Cévennes schisteuses (feuille à 1/50 000 de Saint-André-de-Valborgne) par Florence Arnaud, 1997.

Communiqué

Observatoire de Recherche Méditerranéen de l’Environnement de l’Université de Montpellier 2.

Références bibliographiques sur la géologie des Cévennes

Sentier géologique de Barre-des-Cévennes: Vue sur le Causse

Le sentier géologique de Barre-des-Cévennes

Fiche détaillée du sentier de Barre-des-Cévennes.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Sentier géologique de Ruas

Le sentier géologique de Ruas

Fiche détaillée du sentier de Ruas.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Le sentier géologique du Col Saint-Pierre

Le sentier géologique du Col Saint-Pierre

Fiche détaillée du sentier du Col Saint-Pierre.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Le sentier de Florac

Le sentier géologique de Florac

Fiche détaillée du sentier de Florac.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Couverture du guide géologique des Cévennes

Le guide géologique des Cévennes

par Florence Arnaud, Dr en géologie, 2017

En version numérique uniquement – PDF - 6,5 €

Le sentier de Fraissinet-de-Fourques

Le sentier géologique de Fraissinet-de-Fourques

Fiche détaillée du sentier de Fraissinet-de-Fourques.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Dépliant sur l'histoire des roches et des paysages en Cévennes

Dépliant sur l'histoire des roches et des paysages en Cévennes

Version papier - 5 € -

version numérique (PDF)- 2,90 €

Articles sur le même thème