Voies de communication

32 km – 1/2 journée

Plusieurs GR

Départ : Le circuit démarre  au village vacances de Lou Serre de la Can, à Saint-Germain-de-Calberte.

 

Ce circuit de 32 km, accessible en VTT, vous propose de découvrir les diverses voies de communication des Cévennes à travers le temps. Partant du village vacances Lou Serre de la Can, vous rejoindrez une route royale aménagée sous Louis XIV, utilisée à l’Antiquité et empruntée depuis la Préhistoire. Poursuivant sur le chemin de Stevenson, vous arriverez à Cassagnas, puis longerez l’ancienne voie ferrée qui reliait Florac à Ste-Cécile d’Andorge. Au col de Jalcreste, vous rejoindrez le col des Laupies et le village vacances en empruntant un sentier utilisé par les premiers maquisards antifascistes allemands qui se sont établis dans la vallée de la Flandonnenque.

Click title to show track
St-Germain-de-Calberte-Cassagnas

La voie royale

Du village vacances, derrière les gîtes, monter la piste balisée en jaune pour rejoindre le col de la Pierre Plantée. Au niveau du col, prendre à gauche la voie royale (GR67A-GR70), l’un des 28 chemins aménagés par l’intendant De Basville à la fin du XVIIe siècle afin de réprimer d’éventuelles insurrections de protestants. Cette voie, élargie de manière à faire passer le canon, reprend un tracé utilisé depuis la Préhistoire comme l’atteste de nombreux mégalithes qui jalonnent le chemin. La voie permet de rejoindre Barre-des-Cévennes à St-Germain-de-Calberte, et, d’une manière plus large, les Causses à la plaine d’Alès. À proximité et accessible à vélo, vous pouvez visiter la villa gallo-romaine de St-Clément, seul vestige d’habitat antique dans cette partie des Cévennes.

Le chemin de Stevenson

C’est cette même voie qu’emprunta Robert-Louis Stevenson au XIXe siècle, lors de son fameux voyage en Cévennes avec son ânesse, Modestine. Moins d’un kilomètre environ avant le plan de Fontmort,  vous prendrez la piste sur votre droite (GR70), direction Cassagnas, quittant la voie royale pour suivre le tracé de l’écrivain (GR70) jusqu’à Cassagnas. Ce lieu hébergeait l’un des cinq arsenaux des Camisards, les protestants révoltés qui se sont insurgés contre le pouvoir royal de Louis XIV en 1702.

L’ancien chemin de fer département (CFD)

À la rivière, traversez le pont en fer, vous arrivez à l’ancienne gare de Cassagnas, où se trouve actuellement l’espace Stevenson. Une halte parfaite pour vous restaurer ou vous rafraîchir au bord du plan d’eau aménagé sur la droite, après le pont en fer. Après le plan d’eau, et la maisonnette, station de surveillance des crues, vous emprunterez sur votre droite la piste GR direction le Mimentois. Ce sentier longe la Mimente en suivant l’ancien Chemin de Fer Départemental (CFD) qui reliait autrefois Florac à Sainte-Cécile d’Andorge et dont les premiers trains arrivèrent en juillet 1909.Cette ligne, entièrement construite à main d’hommes, comprend de nombreux ouvrages remarquables, murs de soutènement en pierres sèches, viaducs et tunnels. Durant plus d’un demi-siècle, elle permit le transport de marchandises, d’animaux et de personnes qui venaient parfois de loin, à pied, pour l’emprunter. La ligne fut fermée en mars 1968.

Vous allez rejoindre la N106 sur 500m, puis juste avant le col de Jalcreste, prenez la piste à droite, direction Solpéran. Au col de Jalcreste, la station de chemin de fer servait de lieux de réunions clandestines durant la seconde guerre mondiale. La nouvelle piste a été empruntée en novembre 1943 par les premiers allemands antinazis, pour rejoindre le hameau de la Fare  pour constituer un maquis d’antifascistes essentiellement allemands.

Après avoir passé la maison forestière du Solpéran, vous rejoindrez le col de Laupies, allez tout droit pour rejoindre la Pierre Plantée, puis continuer en face et suivez le GR jusqu’au village vacances de Lou Serre de la Can.

 

Où manger aux alentours ?