Botanique

1 h pour le jardin alpin, le chalet de Charles Flahault et les arbres alentours

Le mont Aigoual

Jardin alpin dans l’arboretum de l’Hort-de-Dieu

Départ : Se garer au parking de l’Arboretum de l’Hort-de-Dieu. La piste part sur la gauche lorsque l’on descend de l’Aigoual vers Prat-Peyrot.

Le jardin alpin est un jardin expérimental aménagé par Charles Flahault dans l’arboretum de l’Hort-de-Dieu.

La création du jardin

Le jardin a été créé par Charles Flahault en même temps que l’arboretum de l’Hort-de-Dieu. Il y introduit près de 300 espèces herbacées et arbustives adaptées au climat montagnard que l’on trouve naturellement en Cévennes, dans les Pyrénées et les Alpes. Les plantes provenaient de graines échangées entre les botanistes, leur nom et leur origine étaient indiqués à l’encre de Chine sur des plaques de zinc.

L’évolution du jardin

Charles Flahault a entretenu le jardin jusque dans les années 1920, puis il a évolué naturellement. Cette évolution a entraîné la disparition des deux tiers des espèces introduites. Les espèces qui ont résisté sont les espèces les plus vigoureuses qui s’accommodent de la mi-ombre. En effet, depuis sa création, les arbres alentour ont poussé et créé une ombre autour du jardin alpin. De nos jours, le jardin est entretenu par l’Office national des Forêts (ONF) avec l’aide de bénévoles afin de maintenir les plus belles espèces.

Les espèces rencontrées

L’iris des Pyrénées

Cet iris, bleu vif, fleurit en été et est originaire des Pyrénées. Elle forme une belle tige érigée de 30 à 70 cm de haut à feuilles longues et étroites.

La laitue de plumier

Cette plante vivace peut atteindre 1 min 50 s de haut qui fleurit en été entre 800 et 1800 m d’altitude. Cette espèce montagnarde aime les sols siliceux, le soleil ou la mi-ombre. Les jeunes feuilles se dégustent en salade sauvage ou lorsqu’elles sont plus âgées comme des épinards.

L’œillet de Montpellier

C’est une plante herbacée que l’on trouve jusqu’à 2000 m d’altitude en Europe de l’Ouest. Cette plante vivace de 20 à 50 cm de hauteur affectionne les terrains secs. L’œillet de Montpellier s’est hybridé avec l’œillet du granit pour former une nouvelle espèce que l’on a dédiée au botaniste : l’œillet de Flahault.

L’aconit napel ou casque de jupiter

C’est une plante très toxique, vigoureuse, à grandes feuilles, qui peut atteindre 1 min 50 s de hauteur. Elle fleurit jusqu’à 2800 m d’altitude et aime les endroits humides comme les berges de torrent.

L’aconit tue-loup

Cette plante herbacée montagnarde fait partie de la famille des renonculacées et est très toxique. C’est une plante vivace qui fleurit en été jusqu’à 2400 m d’altitude.

Pour en savoir plus

Le réseau des botanistes francophones

Le réseau des botanistes francophones

Tela Botanica est un réseau francophone de botanistes, amateurs et confirmés. Parmi ses multiples activités, le réseau propose des formations gratuites en ligne pour débutant (MOOC botanique).

La formation en ligne gratuite à la botanique 

Dépliant sur l'histoire des roches et des paysages en Cévennes

La garance voyageuse

Depuis 1988, l'équipe de La Garance voyageuse poursuit son aventure au cœur du monde végétal. Au fil des saisons, elle édite une revue centrée sur la vulgarisation, la diversité et l'approche sensible du monde végétal.

Société botanique de France

La société botanique de France

La société botanique de France créée en 1854 a pour but de concourir au progrès des disciplines de la botanique fondamentale et de terrain.