L’arboretum de Saint-Sauveur-des-Pourcils – Ses arbres sur sol calcaire et sur sol acide – Sa ripisylve

Forêt – Reforestation – Arbre

3 km – 2 heures
Camprieu

Sentier de découverte
Départ – Sur la route de Camprieu à Lanuéjols (D986), 6 km après Camprieu, prendre à gauche, direction Saint-Sauveur-des-Pourcils. Continuer sur la piste et se garer au parking de Saint-Sauveur-des-Pourcils.
L’arboretum de Saint-Sauveur-des-Pourcils est le site expérimental mis en place par Charles Flahault pour étudier l’adaptation des arbres et des plantes aux conditions environnementales locales et sur des sols variés.

L’arboretum de Saint-Sauveur-des-Pourcils

Il fait partie d’un ensemble d’arboretums créés au tournant du XXe siècle par le botaniste Charles Flahault, responsable de l’institut botanique de Montpellier, pour rechercher et expérimenter la plantation d’essences pionnières adaptées aux conditions environnementales de l’Aigoual. Cet arboretum situé à 950 m d’altitude est le premier implanté sur le massif de l’Aigoual, en 1885. Ce projet se fait dans le cadre de la reforestation de l’Aigoual entreprise par Georges Fabre à la fin du XIXe siècle. Le choix de l’emplacement de l’arboretum de Saint-Sauveur-des-Poucils sur une zone de contact géologique a permis de tester l’adaptation des essences sur des sols variés.

À partir du hameau de Saint-Sauveur-des-Pourcils, suivre le chemin tout droit, en face de l’église.

Le domaine agricole de Saint-Sauveur-des-Pourcils a été racheté par les Eaux et forêts en 1880. Le service forestier implante des logements, une pépinière et l’arboretum 5 ans plus tard.

L’arboretum sur sol calcaire

Sur le bord du chemin, plusieurs arbres sont présentés, le chêne pubescent, le pommier sauvage, le hêtre commun… Les essences autochtones sont le chêne pubescent et le pin sylvestre, caractéristiques des forêts méditerranéennes d’altitude. Puis, les forestiers ont implanté en première génération le pin noir d’Autriche, essence adaptée au sol calcaire. On observe également des arbustes adaptés aux sols secs, pauvres et calcaires tels l’amélanchier, le cytise à feuilles sessiles, le chèvrefeuille à balais.

Empruntez un sentier qui part sur la gauche. Vous êtes au niveau d’une zone de contact entre le calcaire, le grès et le granite.

L’arboretum sur sol acide

Vous quittez un sol calcaire pour un sol acide comme le montre l’apparition du châtaignier, arbre adapté aux sols acides pour des altitudes inférieures à 900 mètres. Le pin Laricio de Corse, également adapté aux terrains acides a été planté en première génération. Le chêne rouge d’Amérique a été implanté à titre expérimental. Le sapin pectiné est autochtone et a été planté en sous-étage, car il aime l’ombre pour se développer.  Vous observerez également l’érable à feuille d’obier, le cèdre à encens, le hêtre qui cohabite avec le chêne, le charme houblon, le tilleul à petites feuilles et celui à grandes feuilles, le pin d’Orégon, le sureau noir, le sapin de Nordmann. Les arbustes présentés sont le groseillier à maquereau, l’églantier et fusain d’Europe.

La ripisylve

Vous arrivez au bord de la rivière où des essences typiques de la ripisylve apparaissent comme l’aulne glutineux et le frêne commun. Puis, vous remontez à travers la forêt où vous pouvez découvrir le tulipier de Virginie, le Tsuga du Canada, le Douglas du Colorado, le mélèze commun et le noyer royal en arrivant à Saint-Sauveur-des-Pourcils.

 

Pour toute information générale concernant les arbres et la forêt, vous pouvez consulter deux articles écrits à partir du livre « La vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben.

  • La vie des arbres : Cet article traite essentiellement le fonctionnement d’un arbre à l’échelle individuelle, sa naissance, son développement au fil des saisons, sa reproduction, les attaques dont il doit faire face et sa mort.
  • Il était une forêt : Il concerne essentiellement le fonctionnement de la forêt comme écosystème et les liens existant entre les arbres et les autres organismes vivants de la forêt (animaux, champignons, plantes, bactéries).

Les arbres et la forêt pour tous

https://www.youtube.com/watch?v=26OiKH2Lv0c

À quoi servent nos forêts ?

Émission "C'est pas sorcier" : À quoi servent nos forêts ?

Clé de détermination des arbres

Le site de l'ONF

Une clé de détermination des arbres et de nombreux articles sur les arbres et la forêt

La hulotte

La hulotte

Guide des arbres: n°7 - Le chêne: n°22 - Comment planter un arbre: n°35 - L'épicéa: n°36/37 - L'aulne glutineux: n°51/52 - Arbre fourmilier: n°60 - Petit mystère des grands bois: n°88

Pour en savoir plus

Le massif de l'Aigoual - Étude géobotanique et forestière - René Rol (1953)

L’arboretum de l’Hort de Dieu de E.-F Debazac (1964)

L’arboretum de La Foux de E.-F Debazac (1962)

Les forêts de la Lozère par Roger de Saboulin Bollena (1983)

La forêt domaniale de l'Aigoual de Roger Frances - 1985

Le reboisement de RTM de l'Aigoual en Cévennes

O. Nougarède, D. Poupardin et R. Larrère - 1988 -

La forêt domaniale de l'Aigoual, de l'objet biologique à l'objet patrimonial: construction d'une identité
de Frédéric Fesquet (2010)

Le massif domanial de l’Aigoual cent ans après Georges Fabre - Jean-Claude Guérin 2011

Plan de gestion de l'aménagement de l'Aigoual de l'ONF - 2017-2036

Randonnées à pied

Arbres et forêt des Cévennes

Séquoïa géant de la forêt protégée du Marquairès

Randonnée de la forêt du Marquairès

Randonnée dans des forêts variées et une forêt ancienne sur éboulis classée en Réserve intégrale biologique - 10,5 km, dénivelé : 400 m - Départ au col Salidès, entre l’Aigoual et la vallée Borgne.

Épicéa et châtaignier dans une forêt du mont Mars

Randonnée des conifères du mont Mars

Randonnée autour du Mont Mars, sur le thème des conifères de la forêt de 13 km, d'une journée environ, 390 m de dénivelé. Départ col de la Pierre plantée à Saint-Germain-de-Calberte.

Vue du sommet de l'Aigoual à la tombée de la nuit

Randonnée des forêts de Meyrueis à l'Aigoual

Randonnée de 2 jours sur les forêts de Meyrueis à l'Aigoual - 35 km, 1150 m de dénivelé. Départ de Meyrueis et nuitée au gîte de l'observatoire de l'Aigoual.

Documents et films

Arbres et forêt des Cévennes

Où dormir vers le mont Aigoual ?

Chambres d'hôtes Le Clayrou au Valdeyron, Valleraugue

Chambres d'hôtes - Le Clarou au Valdeyron - Valleraugue

- Réservation -
04 67 85 32 39
06 82 16 01 50

Vous aimez decouverte-cevennes.fr !

Adhérez et rejoignez nous !