Sur la route d’Alès, en descendant de Saint-Germain de Calberte vers le pont de Lancizole, nous pouvons observer sur le flanc de montagne en face un éboulis de pierre de schiste au lieu dit, la Fialaïre.

Il provient d’un glissement de terrain de la rive gauche qui s’est effectué très lentement et de manière continue entre les années 1869 à 1889.
Ce glissement provoquait l’affaissement annuel du chemin et la masse de terrain était descendue jusqu’à la rivière dont le lit s’est déplacé vers la rive droite (qui se situe sous le village) de 18 m environ.
Lors des inondations des 30 et 31 octobre 1888, le Gardon déplacé a emporté la base du coteau rive droite provoquant son éboulement.
Pour prévenir une éventuelle atteinte au village sus-jacent, un rapport d’ingénieur a préconisé au Conseil municipal de Saint-Germain de Calberte, de construire un mur de pierre de 230 m de long et 7 m de haut, de garantir la berge contre les crues et de boiser la rive gauche afin d’arrêter ce glissement.

Le problème actuellement subsiste. Lors de fortes périodes de pluies, la “ Fialaïre ” continue de s’affaisser un peu plus obligeant régulièrement les services de l’Équipement à recharger la chaussée de la D13 qui la traverse. Quant aux berges de la rive droite, elles se dégradent toujours à la suite de crues. Depuis plusieurs années, la commune en accord avec le syndicat des Gardons a acquis le mur et a repris son entretien. Les photos ont été prises une semaine après les crues du 10 octobre 2014. Les intempéries ont provoqué un éboulement du pied de la fialaïre, le bouchon cédant au bout de plusieurs heures en formant une vague de 2/3 mètres qui a parcouru le talweg, sensible jusqu’à St-Etienne-Vallée-Française.

Ce glissement de terrain est un exemple du type d’événement qui peut se produire à diverses échelles en milieu schisteux. Plus fréquemment, des effondrements de roche se produisent brutalement lors de fortes pluies détériorant régulièrement routes et chemins.

Source: Calberte C.m.d.S.G.d. (1889) Délibération du Conseil municipal du 10/2/1889. Archives municipales de St-Germain de Calberte.

Où manger aux alentours ?