Schiste – calcaire – granite – grès – gneiss – quartzite

64 km – 1 journée

Saint-Jean-du-Gard

Vallée Borgne, route de Saumane à Saint-Roman-de-Tousque, Corniche des Cévennes

Départ – Saint-Jean-du-Gard.

Ce circuit se réalise en voiture, en une journée et comprend 8 arrêts à proximité de la route. Il permet de retracer l’histoire géologique des Cévennes depuis 500 millions d’années, de la formation d’un océan, puis d’une ancienne chaîne de montagnes, son entière érosion avant l’arrivée de la mer avec le dépôt de calcaires. L’histoire plus récente permet de comprendre les soulèvements de terrain et leur érosion donnant les paysages que l’on observe de nos jours.

Au départ du Saint-Jean-du-Gard, vous prendrez la vallée Borgne en direction de l’Estréchure.

Le granite et les gneiss

À l’intersection avec la corniche des Cévennes, après le tournant, sous le camping, vous observerez au bord de l’eau le granite composé de cristaux translucides de quartz, ceux rectangulaires blancs de feldspaths et des petits cristaux de micas noirs. L’affleurement contient de nombreuses enclaves, certaines arrondies de composition basique, d’autres, rectangulaires, sont des restites de schistes en partie fondus.

Au peu plus loin, au bord de l’eau, on observe le contact entre le granite et une roche très déformée, les gneiss de Peyrolles. La bordure entre les deux roches est figée. Le granite est identique à celui qui affleure à Saint-Jean-du-Gard et que l’on retrouve au sud jusqu’à l’Aigoual. Il provient d’un magma qui a cristallisé vers 300 Ma et s’est mis en place au sein de roches plus anciennes, comme les gneiss.

Dans la vallée Borgne, ces gneiss affleurent jusqu’à près de l’Estréchure. Ils sont composés d’une alternance de lits clairs de quartz et de feldspaths et de lits foncés de micas. Ces gneiss, très durs, proviennent d’un ancien granite complètement déformé et métamorphisé.

La formation de la chaîne hercynienne

Au niveau de la route vers la Pradelle, au bord de la rivière, des roches composées de niveaux gris clair plus ou moins foncé affleurent. Les niveaux clairs proviennent d’anciens sédiments sableux, les niveaux foncés d’anciens sédiments argileux. L’observation de détail montre que la roche est feuilletée et localement plissée. Ces roches proviennent de sédiments déposés au fond d’un océan très ancien, il y a près de 500 Ma, qui ont ensuite été transformés et déformés en schistes lorsque la chaîne de montagnes hercynienne s’est formée, il y a 340 Ma. Les gneiss vus auparavant proviennent d’un ancien granite, mis en place dans ces sédiments, et également déformés avec eux lors de la formation de la chaîne hercynienne. Ces sédiments et l’ancien granite ont été enfouis à 15 km de profondeur sous des températures de 500 °C et de 5 kb.

Après Saumane, à l’intersection avec la route des Plantiers, au bord de la rivière, une barre de quartzite plissée et déformée affleure. Elle provient d’un ancien niveau sableux très épais, déposé au fond de l’océan, il y a 480 Ma, qui a été déformé et métamorphisé, il y a 340 Ma. Lors de la formation de la chaîne hercynienne, ce dépôt essentiellement constitué de quartz a été transformé en quartzite, puis a continué à se déformer et à se plisser. Les sédiments argilosableux en dessous et argileux au-dessus de ce dépôt ont été transformés en schistes.

En montant vers Saint-Roman-de-Tousque, vous montez dans ces séries de schistes cévenols, témoins des anciens dépôts sédimentaires d’environ 500 Ma,déformés et métamorphisés en schistes au moment de la formation de la chaîne hercynienne, il y a 340 Ma.Vers Saint-Roman-de-Tousque, les micaschistes noirs provenant de dépôts très argileux affleurent et s’observent tout le long de la corniche des Cévennes jusqu’au Pompidou. À Saint-Roman-de-Tousque, le panorama montre l’étendue des schistes vers le nord. Il y a 340 Ma, une nappe de terrain de 15 km les surmontait toutes les Cévennes et au-delà, car l’on retrouve ces schistes en Albigeois et dans de nombreux endroits du sud du Massif central. Au dernier plan, un massif plus clair correspond au mont Lozère, un granite mis en place en même temps que les granites du Saint-Guiral–Liron et de l’Aigoual, il y a 300 Ma. Après la formation de la chaîne hercynienne, la croute continentale a doublé d’épaisseur, s’est amollie et s’effondre sous son propre poids tel un camembert trop mûr. Les roches en profondeur fondent formant un magma, plus léger, qui remonte le long de failles et traversent les schistes environnants. En remontant, le magma refroidit, cristallise et forme les granites du Saint-Guiral–Liron, de l’Aigoual et du Mont-Lozère.

 

L’érosion de la chaîne hercynienne et l’arrivée de la mer

Sur la Corniche des Cévennes, avant le Pompidou, à l’aire de Ventouse, un nouveau panorama montre une limite horizontale nette surmontée de couches horizontales sur un socle érodé. En effet, vers 250 Ma, la chaîne de montagnes hercynienne est entièrement érodée et ressemble à une pénéplaine, proche du niveau de la mer. Cette pénéplaine est traversée par des rivières, puis devient une zone de marécages, enfin elle est envahie par la mer. Progressivement, la mer s’installe en Cévennes, déposant des grès, puis des calcaires. Sous le Pompidou, vers la route de Soleylol, le long du chemin menant aux résurgences, nous observons les schistes de couleur lie-de-vin, très altérés. Ces schistes étaient à l’affleurement vers 250 Ma et ont donc été très altérés sous les conditions météorologiques tropicales de l’époque. Au-dessus, on observe une barre de grès sableuse est surmontée de couches horizontales calcaires et d’interlits marneux (mélange de calcaires et d’argiles). Les grès sont les témoins d’anciens lits de rivières et bords de plages qui existaient il y a 250 Ma environ. Puis, à partir de 200 Ma, les Cévennes se situaient près de l’équateur et étaient recouvertes par une mer chaude et peu profonde. Ce sont des conditions nécessaires pour que le calcaire se forme.

 

La formation des paysages

En montant vers l’Hospitalet, l’aire du Tableau nous offre un panorama magnifique sur les Cévennes, les vallées schisteuses, le granite du mont Aigoual et les Causses calcaires. Ainsi après les dépôts calcaires au fond de la mer, la formation de nouvelles chaînes de montagnes, la chaîne Pyrénéo-provençale et la chaîne alpine ont provoqué des périodes de soulèvement et donc d’érosion. La diversité de paysage s’explique par l’érosion qui affecte les différentes natures de roches.

 

Pour avoir une synthèse de toute l’histoire géologique des Cévennes, procurez-vous le dépliant sur l’« Histoire des roches et des paysages en Cévennes » ainsi que Le guide géologique des Cévennes pour toutes les explications détaillées des différents processus. 

 

Diagramme 3D de la géologie des Cévennes

Diagramme 3D de la géologie des Cévennes. En vert, le schiste, en rouge, le granite, en violet les terrains sédimentaires et en orange l’orthogneiss de Peyrolles.

Pour en savoir plus

Carte géologique des Cévennes schisteuses (feuille à 1/50 000 de Saint-André-de-Valborgne) par Florence Arnaud, 1997.

Références bibliographiques sur la géologie des Cévennes

Découvrez la géologie des Cévennes

Programme 2019

Pour avoir les informations sur les sorties et vous inscrire, vous devez télécharger le fichier PDF ci-dessus sur votre ordinateur. Vous pourrez alors soit vous inscrire, renvoyer le PDF par mail et payer en ligne, soit imprimer le document, le remplir et le renvoyer accompagné du chèque à l'adresse indiquée. 

Sentier géologique de Barre-des-Cévennes: Vue sur le Causse

Le sentier géologique de Barre-des-Cévennes

Fiche détaillée du sentier de Barre-des-Cévennes.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Sentier géologique de Ruas

Le sentier géologique de Ruas

Fiche détaillée du sentier de Ruas.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Le sentier géologique du Col Saint-Pierre

Le sentier géologique du Col Saint-Pierre

Fiche détaillée du sentier du Col Saint-Pierre.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Le sentier de Florac

Le sentier géologique de Florac

Fiche détaillée du sentier de Florac.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Couverture du guide géologique des Cévennes

Le guide géologique des Cévennes

par Florence Arnaud, Dr en géologie, 2017

En version numérique uniquement – PDF - 6,5 €

Le sentier de Fraissinet-de-Fourques

Le sentier géologique de Fraissinet-de-Fourques

Fiche détaillée du sentier de Fraissinet-de-Fourques.

Version numérique PDF avec la carte géologique et la trace GPS du sentier - 2,40 €

Dépliant sur l'histoire des roches et des paysages en Cévennes

Dépliant sur l'histoire des roches et des paysages en Cévennes

Version papier - 5 € -

version numérique (PDF)- 2,90 €

Demander une formation

 

Histoire géologique des Cévennes

Demander une conférence

 

Histoire géologique des Cévennes

Articles sur le même thème